Actualités             Qui sommes-nous ?

L’oedème maculaire
secondaire à une Occlusion Veineuse Rétinienne (OVR)

 

L’occlusion veineuse rétinienne, ou OVR, est une affection courante de la rétine qui touche chaque année en France plus de 20 000 personnes. Cause de cécité commune, elle peut induire un oedème maculaire. Bien que l’occlusion soit irréversible, des traitements existent pour freiner l’évolution de la perte visuelle… et des habitudes de vie plus saines peuvent permettre de réduire son risque.

 

Pourquoi l’OVR est-elle grave ?


L’occlusion veineuse rétinienne (OVR) est la conséquence d’un ralentissement brutal de la circulation veineuse dans la rétine, suite au blocage d’une veine de l’oeil, en raison d’un caillot par exemple. L’occlusion est brutale et sans avertissement. En cas d’OVR, le sang ne peut plus s’évacuer normalement hors de l’oeil, d’où un ralentissement de la circulation sanguine et une pression élevée dans les veines. Ces phénomènes se traduisent au fond d’oeil par une dilatation des veines et l’apparition d’hémorragies. L’OVR peut ainsi induire une fuite de liquide dans la macula et générer un oedème maculaire, expliquant la sensation de vision floue.
L’OVR est une maladie grave qui peut mener à une perte de vision soudaine dans l’oeil touché en raison :
  • du ralentissement de la circulation sanguine qui prive la rétine d’oxygène ;
  • d’un possible oedème de la rétine.

 

Quels sont les symptômes de l’OVR ?


L’occlusion veineuse rétinienne se produit brutalement, sans avertissement. Les symptômes peuvent être :
  • une perte de vision légère ou marquée d’un oeil,
  • une vision floue.
L’OVR peut aussi rester silencieuse : certaines personnes souffrant d’une OVR ne remarquent pas de symptômes. Il est donc important de passer un examen de la vue régulièrement.

 

Les facteurs de risque de l’OVR


Si les occlusions veineuses rétiniennes peuvent survenir à tout âge, l’âge moyen de survenue se situe entre 55 et 65 ans.
Certaines pathologies sont reconnues comme augmentant les risques de développer une occlusion veineuse rétinienne (OVR) ou de l’aggraver :
  • glaucome ;
  • hypertension.
D’autres facteurs de risques sont suspectés mais encore très discutés (pas de consensus) :
  • facteurs de risque cardiovasculaires ;
    • durcissement des artères ;
    • hypercholestérolémie ;
    • maladie cardiovasculaire, comme un antécédent d’AVC (accident vasculaire cérébral) ou de coronaropathie (maladie cardiovasculaire qui entraîne le rétrécissement ou le blocage des artères coronaires) ;
    • présence de caillots de sang ;
  • vieillissement ;
  • surpoids ou obésité ;
  • sédentarité ;
  • tabagisme ;
  • utilisation de contraceptifs oraux.

 

Obligation dépistage

Une seule parade : le dépistage


En raison des complications et du risque d’une perte définitive de la vision en cas d’occlusion veineuse rétinienne (OVR), mais aussi afin de pouvoir bénéficier d’un éventuel traitement à temps, il est nécessaire d’effectuer des contrôles ophtalmologiques réguliers.
L’occlusion veineuse rétinienne est dépistée par l’ophtalmologiste via un examen du fond d’oeil et des examens complémentaires en cas de signes évocateurs d’une OVR.
Share Button